17 mars 2010

Quelques review sur le film par la presse

Photobucket Robert Pattinson – critique de Remember Me Review par CutPrintReview

Un événement inattendu arrive à 1h30 du drame romantique Remember Me. Non, le film ne s'est pas amélioré . Ne soyez pas stupide. Au lieu de ça , je me suis rendu compte que le rôle principal Robert Pattinson – ou RPattz comme ses légions de fans de Twilight le nomme – était sur le point de faire quelque chose que les critiques disaient qu'il ne savait pas faire. Oui il sait jouer .Et il a fait un sacré boulot d'ailleurs.

Cependant mis à part donner l'occasion à Pattinson d'aiguiser ses dons d'acteur , Remember Me n'est bon à rien d'autre . Il se place maladroitement entre les genres du drame pesant et de l'histoire d'amour pour adolescent , et tout comme un adolescent imcompris il n'est pas sûr de son genre , et finallement il s'éloigne des deux genres.

Avec une ressemblance troublante avec James Dean, Pattinson incarne , Tyler Hawkins, un jeune homme de 21 ans dont la conduite est érigée par la colère , qui vit à Brooklyn et qui a des soucis avec son père . Souffrant toujours de la perte de son grand frère qui a eu lieu il y a quelques années auparavant , Tyler dirige sa colère contre son père Charles (Pierce Brosnan), un homme d'affaires qui réussit et qui met sa famille au second plan. Après une confrontation avec un policier blasé (Chris Cooper) qui le conduit en prison pour la nuit , le meilleur ami de Tyler , Aidan (Tate Ellington) suggère qu'il se venge en courtisant la fille de ce policier , Ally (Emilie de Ravin). Cependant , les deux protagonistes trouvent du réconfort l'un auprès de l'autre et finalement ils tombent amoureux , obligeant Tyler à cacher la vérité sur leur soi disant rencontre accidentelle.

Comme sous entendu par le slogan du film ‘Vivre sa vie à chaque instant ’, le scènariste Will Fetters a écrit une histoire sur le fait d'apprécier chaque petit moment . C'est sympa , mais ces petits moments doivent ils être obligatoirement quelconque ? Alors que le rythme des dialogues semblent naturel , la plupart du drame de Remember Me manque de consistence , aligné de façon désordonné par le réalisateur Allen Coulter (Hollywoodland) sans aucune considération pour la tension dramatique . Si la musique poignante de Marcelo Zarvos n'avait pas été là, je n'aurais pas su à quel moment il aurait fallu ressentir telle émotion.

Remember Me va attirer principalement les jeunes filles , mais l'histoire d'amour entre Tyler et Ally étant sous developpé, cela n'est pas une aide . Les deux personnages ont à peine le temps de partager leurs tristes histoires qu'ils couchent déjà ensemble .je pense que quand vous êtes la star adulée de Twilight, les filles n'opposent que très peu de résistance. Néanmoins , la crédibilité de leur relation en souffre , etil semblerait qu'on ait plus envie de donner à Pattinson et De Ravin une excuse pour se dénuder que de développer leur relation de manière significative.

De Ravin, abandonnée par la nature bivalente de son personnage, ne fait pas grande impression en Ally, ce qui est dommage car la star de Lost a du talent . Avec un rôle plus tendre, Pattinson incarne un personnage adorable , Tyler, et il sait faire passer les émotions bien mieux qu'il ne l'a jamais fait avec Edward dans Twilight. Il fait face à des acteurs vétéran: Chris Cooper et Pierce Brosnan et s'en sort de manière surprenante haut la main , prouvant qu'il n'est pas qu'une belle gueule .En fait ,les seules fois où il est éclipsé c'est pendant ses scènes avec la sacrément talentueuse actrice de 11 ans , Ruby Jerins, qui incarne la soeur de Tyler, Caroline. Leur relation touchante est le point culminant de ce film qui serait autrement insignifiant .

Et c'est là la cruelle ironie ; Remember Me est un film qui n'est pas mémorable . Et ça se sent . Voilà pourquoi on a une fin surprenant qui vous plante un couteau dans le dos, tel un acte désespéré pour susciter une émotion chez le public , mais cela est fait d'une manière scandaleuse . Si on s'en souviendra ,ce ne sera que pour de mauvaises raisons.

cutprintreview.com via robsessed
traduction ptiteaurel pour rpattzrobertpattinson.com

Une première critique négative pour le film qui est fortemement dénigré même si Robert Pattinson est quant à lui encensé.

----------------------------

par theblurb.com

Il faut donner du crédit à un film qui commence avec force et vous embarque. C'est certainement le cas ici. Une scène dramatique avec des angles de caméra et des éclairages saisissants fait immédiatement impression et donne le ton à cette romance courageuse au coeur de deux familles en crise. Epaulé par un jeu d'acteurs puissant et un script intelligent, Remember Me est un cran au-dessus de la plupart des films romantiques.

Tyler Hawkins (Robert Pattinson), un rebelle à la recherche d'une raison d'exister, a une relation difficile avec son père absent (Pierce Brosnan). Il y a aussi le flic endurci. Neil Craig (Chris Cooper) dont la femme a été abattu par des voyous devant sa jeune fille, dix ans auparavant. Craig, ces derniers temps, est devenu hyper protecteur.

Quand Tyler et son meilleur copain Aidan (Tate Ellington) se retrouvent mêlés à une bagarre de rue, ils sont arrêtés par Craig. Par coïncidence, la fille de Craig, Ally (Emilie de Ravin) fréquente le même collège que Tyler et Aidan encourage ce dernier à la fréquenter afin de se venger de son père. Dans une intrigue secondaire, la jeune soeur de Tyler, Caroline (Ruby Jerins), qui a quelque chose de doux et rêveur, est prise à partie lors d'une fête. Tyler en est indigné et son père semble apparemment indifférent à la réussite de Caroline en tant qu'artiste en herbe.

Tyler et Ally tombent effectivement amoureux, mais leur bonheur est de courte durée car les pressions familiales et les secrets créent une situation intenable qui met en péril leur relation. Les choses basculent brutalement dans une conclusion inattendue et dévastatrice, l'homme doit tirer le meilleur de chaque jour qui passe.

Le réalisateur Allen Coulter, qui a réalisé Hollywoodland ainsi que des épisodes de The Sopranos, a filmé avec soin New York à un moment crucial de son histoire. Il est clairement à l'aise avec ses acteurs et a su obtenir d'eux d'excellentes performances. Le mérite doit revenir au scénario de Fetters aux dialogues convaincants et pleins de sens. Le cadrage tout comme l'usage des couleurs sont fonction de l'ambiance, avec des prises de vues impressionnantes.

Au risque de recevoir des mails de protestation, je dois avouer que je ne suis pas un grand fan de Robert Pattinson (Twilight) dans son rôle de vampire mollasson. Il fait ses preuves ici, avec une touche de Marlon Brando jeune et un sens du réalisme. Vous devriez applaudir une bonne performance qui le mérite. Ses scènes intimes avec la pulpeuse Emilie de Ravin (Public Enemies) portent en elles ce frisson électrisant indéfinissable, leurs amours sont filmées avec délicatesse loin de la pornographique. La scène de la douche en est un bon exemple. Leur étreinte est l'une des plus agréables et romantiques portées à l'écran.

Chris Cooper (The Kingdom) offre une prestation pleine de fragilité et de profondeur dans le rôle du flic dur mais au coeur brisé. Cet acteur digne de confiance semble s'inscrire dans des rôles qui lui conviennent. Il est bon de voir Pierce Brosnan (Mamma Mia!) dans un mode grave pour changer ce qui ne fait que confirmer son statut de bon acteur. Une bonne surprise en la jeune Ruby Jerins (Shutter Island) dans le rôle de Caroline, elle est tout simplement ensorcelante et vole la vedette à ses partenaire dans ses scènes. Tate Ellington (The Invention of Lying) offre un peu de légèreté au film dans son rôle du meilleur copain de Tyler, alors que Lena Olin (The Reader) est bouleversante dans son rôle de mère en deuil, dont son autre fils s'est suicidé.

Remember Me est un film qu'on retiendra, là ou d'autres films romantiques sont oubliés, de par ses performances d'acteurs convaincantes et son scénario fascinant. Il va certainement surprendre les critiques de cinéma, comme moi qui en attendais beaucoup moins. Soyez averti - le choc à la fin va vous prend aux tripes.

source : theblurb.com.au via robert pattinson life
traduction : valeriane pour rpattzrobertpattinson.com

----------------------------------
hollywoodreporter.com


Un drame romantique puissant dans laquelle Robert Pattinson et Emilie de Ravin vont vraiment briller. Attention ne cliquez pas sur la vignette si vous ne voulez pas être spoilé

Photobucket
La réalisation est habile et nette, avec la musique discrète mais lancinante de Marcelo Zarvos et la photographie méticuleuse Jonathan Freeman qui apporte un éclat remarquable à ce drame sincère.

source : hollywoodreporter.com via robert pattinson life
traduction : valeriane pour rpattzrobertpattinson.com

-------------------------------------------
Boston Herald

Pour Brosnan cet Hitchcockien , il est sûr que son succès ne fera qu'accroître. J'ai vu “Remember Me” qui sort le 12 mars et son rôle est abouti et mémorable en tant que le riche père, avocat et divorcé de Robert Pattinson, son fils qui a des soucis . Il y a une rencontre dans une salle de conférence entre les deux qui étincelle, craque et on entend un énorme, Pop! Vous vous en souviendrez bien.

“Remember Me”est un mélange de “Love Story”, avec Pattinson en riche étudiant qui tombe amoureux de la fille d'un flic incarnée par Emilie de Ravin , et de “East of Eden,” où Pattinson est le fils , qui est déconcerté et qui éprouve du désarroi et qui désespère de créer un lien avec son père .Fortement mélodramatique , “Remember Me,”réalisé par Allen Coulter à partir d'un scénario du novice Will Fetters, ( qui est diplômé de l'université de Delaware) est joué à merveille par tous ces acteurs dont Chris Cooper ( le père veuf) , Lena Olin ( la mère de Pattinson qui s'est remariée) Kate Burton ( l'assistante dévouée de Brosnan) et une surprenante enfant Ruby Jerins (soeur de Pattinson). Ce film remettra en cause de nombreuses idées pré conçues sur Pattinson.

source heraldboston.com via spunk ransom
traduction ptiteaurel pour rpattzrobertpattinson.com

---------------------------------------


REVIEWS REMEMBER ME
Miami Herald >>> Lire la critique

Critique positive pour le film et les acteurs, Rob entouré de vétérans du cinéma a pu développer son jeu d'acteur.

Boston Phoenix >>> Lire la critique
Critique négative tant pour le film que pour Rob et Emilie entre lesquels il n'y a pas d'alchimie. Le choix pour la fin du film est critiqué.

Gazette.com >>> Lire la critique
Critique positive pour le film et les acteurs. Rob comparé à James Dean. Ruby Jerins à surveiller. Scénario plein de fraicheur. Réalisation qui a su saisir l'air du temps à New York à une certaine époque. La fin qui avait suscité la colère du critique lorsqu'elle avait été utilisée dans un autre film est bien exploitée dans le film et le fait ressembler à une tragédie grecque.

Associated Press >>> Lire la critique
Critique mitigée. Rob si il interprète encore un jeune un peu maussade le fait à bon escient. Sa présence à l'écran est incontestable. Scénario inégal. Réalisation habile. Le film est audacieux.

Entertainment Weekly
>>> Lire la critique
Critique négative. L'auteur de l'article passe son temps à comparer la prestation de Rob avec celle d'Edward qu'il trouve similaire à Tyler - peau pâle et air maussade - et trouve que le film est proche de Twilight - allant jusqu'à citer des extraits de dialogues entre Edward et Bella. Seuls Brosnan, Cooper et Jerins semblent trouver grâce à ses yeux.

Washington city paper
>>> Lire la critique
Critique positive. Le rôle permet à Rob de sortir de celui du "pénible" Edward. En Tyler, Rob se montre spirituel, charmant et vivant. Le charisme des deux acteurs principaux donne du poids au film qui n'aurait pu être qu'une simple et triste histoire. La fin du film peut s'avérer inutile mais elle reste néanmoins une surprise dévastatrice. Le film est un mélodrame très réaliste. Le personnage d'Aidan permet d'avoir des pauses plus légères dans le film et Tate Ellington qui l'interprète est drôle sans être agaçant. Si le thème du film est profondément morbide, la façon dont c'est filmé donne de la fraicheur grâce aux portraits intimes des personnages, au réalisme et à une certaine douceur. Le scénario équilibré (entre joies et peines), les personnages (séduisants mais imparfaits) et la nature des relations entre ces derniers rendent le film impressionnant et surtout plaisant.

TVNZ
>>> Lire la critique
Critique positive. Film noté 8/10. La relation entre Tyler et Ally aurait pu faire cliché sauf que l'interprétation faite par Rob et Emilie transporte loin de l'image qu'on peut avoir des films traitant de l'amour chez les jeunes. Robert fait preuve de sobriété à l'écran et même si les mauvaises langues diront qu'il joue encore un rôle maussade, ce serait injuste à son égard car il fait une performance riche en émotion, qui permet de constater qu'il est destiné à durer au delà du simple rôle dans Twilight. La fin du film est inattendue, puissante et laisse bouche bée

Examiner.com >>> Lire la critique
Critique positive. Le film est qualifié d'émotionnel et de réfléchi. Visuellement il est subtil et constant. Les choix de réalisation de Coulter sont neutres ce qui permet de mettre l'accent sur les acteurs. Rob a capté l'intensité de son personnage. Emilie est également remarquable. Le reste de la distribution est très bonne notamment l'étonnante Ruby Jerins. Ce qui est particulièrement crédibles dans le films, ce sont les relations que les personnages ont les uns avec les autres. Le film est plein de surprises car il alterne en joie et peine, amour et haine.

The Age
>>> Lire la critique
Critique négative. L'auteur dit que bien qu'il soit trop tôt pour savoir si Rob a du talent, il trouve que dans le film ses perspectives sont minces. Il dit que Rob n'est pas le premier acteur à s'imaginer comme étant le nouveau James Dean. Il qualifie sa prestation de "catalogue de maniérismes" reprochant son air maussade et le fait qu'il passe son temps à fumer. L'auteur dit qu'Allen Coulter ne peut sauver un scénario inepte qui se veut fantasque, angoissant et profond. Une grande partie du dialogue étant tellement effroyable, selon lui, qu'il se demande qui a pu penser que c'était une bonne idée de faire le film, à moins que cela ne soit pour la fin qui soit vous fera prendre votre pied ou vous paralysera de gêne.

IFC >>> Lire la critique
Critique mitigée due notamment à la fin du film, qui selon l'auteur de l'article ne devrait pas être un thème abordé, d'autant qu'il n'a jamais été utilisé au cinéma. La façon dont sont relatées les amours de Tyler et Ally dépassent de beaucoup ce qui se fait habituellement quand il s'agit d'aborder le thème de l'amour chez les jeunes. La ville de New York est filmée avec réalisme et élégance, le tout ponctué par la musique du film. Rob est meilleur dans ce film que dans le rôle d'Edward Cullen. L'auteur dit que c'est peut être parce qu'il a en face de lui Emilie de Ravin plutôt que Kristen Stewart

Flickfilosopher >>> Lire la critique
Critique positive. Film à voir. L'auteur de l'article avait pas mal d'à priori. Il avait dans l'idée d'aller voir le film pour ironiser sur "l'acteur de Twilight" bien que ça ne soit pas quelque chose qu'il aurait aimé particulièrement faire car il a toujours senti du potentiel chez Rob. Il redoutait vu les thèmes abordés un film pleurnichard mais il n'en est rien. Le film parle de l'amour entre deux jeunes de façon subtile et pleine de charme évitant globalement les clichés, tout comme la ville de New York est filmée avec un réalisme qui se fait rare au cinéma actuellement. On tombe amoureux du couple Pattinson/De Ravin. Allen Coulter évite le côté téléphoné que pourrait avoir l'histoire d'amour. Il regrette juste qu'il n'ait pas mieux dirigé Rob lors d'une scène où il trouve qu'il fait trop de simagrées alors que cela n'est pas le cas pour le reste du film. Le film alterne judicieusement sérieux et légèreté. Petit bémol cependant sur la façon dont la relation s'installe entre Tyler et Ally tout comme le parti pris pour la fin du film. Cependant il sait gré à Coulter et Fetters d'avoir fait un film authentique.

New Zealand Herald  >>> Lire la critique
Critique positive. Note du film 4/5. De bonnes performances et un scénario impertinent font du film autre chose qu'une médiocre histoire d'amour prévisible. Un drame romantique, intelligent et attachant. Rob prouve qu'il est plus que le vampire dont raffolent toutes les ados en livrant une performance intense. Rob débarrassé de son maquillage de vampire apparait renfrogné, intelligent et sexy. Les personnages du film auraient pu être artificiels mais heureusement ils ne sont pas lisses et sont bien plus authentiques que ceux d'autres drames romantiques. Les gens pourront se focaliser sur la fin qui pourrait être perçue comme quelque chose d'ajouter pour couper le souffle ou un truc facile mais ça n'a pas vraiment d'importance. L'alchimie entre Rob et Emilie est palpable et porte les émotions dans le film. Si Rob risque de retrouver bon nombre de ses fans, il risque avec ce rôle d'en acquérir d'autres qui auront plus de 16 ans.

Eye Weekly
>>> Lire la critique
Critique positive. Ce film est un tournant dans la carrière de Rob. Il fait preuve d'une formidable profondeur dans le rôle de Tyler. Le film qui est un mélodrame sur les liens familiaux, l'angoisse de la jeunesse, n'occulte pas pour autant l'humour et réserve des surprises. Remember Me offre une prise de conscience de soi et un bouleversement historique. Certaines personnes pourraient être désespérées de voir leur précieux Edward jurer, fumer comme un pompier, s'envoyer en l'air. Une fois que vous aurez vu RPattz se lâcher, l'image que vous vous faisiez du "vampire" ne sera plus la même.

Slant Magazine >>> Lire la critique
Critique négative. L'auteur dit que ça n'est pas surprenant qu'un film traitant d'un tel sujet ait une fin pathétique et dans le cas de Remember Me, la seule chose à retenir est le dénouement final qui est brutal et insipide. Le scénariste a tenté de justifier le fait que l'action se déroule à New York. Il dit qu'Emilie est nulle et bafouille, que Rob a l'air constipé et qu'il le préfère en Edward Cullen. Que leur couple n'est pas du tout crédible. Que le scénario est un mauvais drame à peine digne d'un téléfilm.

Twilight Lexicon >>> Lire la critique
Critique positive. Agréablement surpris par la profondeur du scénario et l'utilisation intelligente faite de New York en toile de fond. La ville est filmée de façon soignée ce qui fait que ses habitants s'y reconnaitront. La scène d'ouverture donne le ton du film. Emilie joue avec justesse et ses interactions avec Rob sont authentiques et l'alchimie entre eux fantastique. Remember Me est un film où chacun peut s'y retrouver quoi qu'il ait vécu. La fin, qui est un sujet difficile, est traitée avec délicatesse et respect pour ceux qui ont vécu une telle situation. Elle ne donne pas plus de force à l'histoire mais s'ajoute à cette dernière. Si vous recherchez Edward Cullen dans ce film, ça n'est pas la peine car le film parle de survie, de ceux qui sont laissés pour compte, des choix que l'on peut faire après avoir subi une tragédie. Ce film porte en lui un coeur et une âme qui ne se retrouve pas dans un drame traditionnel.

At The Movies - Australia >>> Lire la critique
Critique mitigée. Cette critique est écrite à 4 mains. L'un des auteurs a mis la note de 2,5/5 au film, l'autre 3,5/5. La première personne (moins bonne note) n'a pas vraiment cru aux émotions, aux motivations des personnages et elle trouve que les choses ne s'imbriquent pas les unes aux autres ce qui rend le tout un peu fastidieux. Elle trouve que Rob se morfond même si il ne l'agace pas autant que Tate (Aidan). Par contre elle fait l'éloge d'Emilie et surtout de la jeune Ruby. Quant à la fin du filme, elle ne l'aime pas vraiment. Elle pense que le film n'a pas atteint son objectif. L'autre personne (qui a attribué une meilleure note) a trouvé Remember Me vraiment intéressant. Elle trouve que les personnages sont justes compte tenu de leur passé respectif. Emilie est une actrice qui a de l'avenir. Rob a quant à lui un côté James Dean ou Marlon Brando jeune.

reviews listées sur robert pattinson life traduction :  valeriane pour rpattzrobertpattinson.com

----------------------------

Première critique française sur Remember Me

Une histoire banale à portée universelle, transformant son apparente simplicité en force narrative Note : 4/5 On murmure qu'il y avait fort à craindre de ce Remember Me porté par un jeune acteur en vogue pour de mauvaises raisons et réalisé par un habitué du petit écran. Mais c'eut été oublier le précédent opus cinématographique d'Allen Coulter, le très réussi Hollywoodland, qui quatre ans plus tôt prouvait déjà la capacité du réalisateur à gérer la mise en espace.

C'eut été oublier également que la télévision et son cadrage resserré a souvent le mérite d'intimement rapprocher spectateurs et personnages, et la sagesse de Coulter aura ici consisté à emprunter aux deux supports leurs forces respectives. Avec un sujet finalement pas si éloigné d'Hollywoodland, Remember Me continue sur la route ainsi tracée, offrant un vrai travail sur le rendu d'une ambiance, d'une époque, d'une ville, sans jamais diluer ses protagonistes dans un matériau pourtant élargi. De fait, si New-York y est pratiquement un personnage, si le film peut sans doute prétendre à l'étiquette (bien souvent galvaudée) de « film générationnel », il n'en demeure pas moins avant tout l'histoire de Tyler Hawkins, jeune paumé semblable à mille autres mais en rien dénué d'intérêt pour autant.

Après une scène d'ouverture glaçante de banalité tragique (et assurant d'entrée de jeu le savoir-faire de Coulter), la narration prend donc le parti de suivre pas et pensées du héros, et c'est par son regard plus désabusé que réellement cynique que se dévoilera une histoire banale à portée universelle, faisant de sa simplicité une véritable force. Il serait d'ailleurs très réducteur de décrire le scénario de Will Fetters comme un drame romantique tant il sait entre les lignes explorer d'autres pistes, tant son traitement des autres protagonistes compose un tableau beaucoup plus riche, peinture d'un milieu donné à une époque perçue comme passive et finalement charnière.

Bien sûr ce coup d'essai n'est pas exempt de (rares) fausses notes, un joli moment ou deux dont l'impact est amoindri par une explication de texte quand le silence les aurait mieux servi... R

ien, cependant, qui ne soit suffisant pour ôter à la narration une parfaite fluidité s'étendant à la caméra. Car scénariste et réalisateur sont ici en totale symbiose, pour un résultat visuellement superbe, extrêmement travaillé dans sa photo et très naturel dans sa mise en scène. Coultner visite l'univers de Tyler en plan-séquence, filmant la nervosité des corps, l'exigüité des rêves et des sentiments au sein d'une ville pourtant immense. Devant son objectif, Robert Pattinson se révèle délicieusement surprenant, parvenant vite à faire oublier l'insipide vampire qui lui valut sa notoriété. Si on le note moins à l'aise dans le silence ou l'immobilité, quand il s'agit juste de poser, on remarquera sa façon de jouer dans le mouvement.

A ses cotés, le reste de la distribution offre un ensemble de performances nuancées et sincères, d'un Pierce Brosnan figé à une Lena Olin touchante, en passant par la prestation remarquable de la jeune Ruby Jerins. Reste la fin, qui ne pourra plaire à tout le monde, voire laisser le spectateur incapable de savoir s'il a ou non aimé, mais il sera difficile de nier la parfaite mise en place de cette conclusion pas vraiment attendue. On appréciera en tout cas qu'au lieu de remettre les choses en perspective, de démystifier son héros, cette fin préfère ouvrir à quelque chose de plus grand. L'impact émotionnel ainsi laissé par Remember Me est d'autant plus fort qu'il parvient à transcender son sujet sans jamais le perdre de vue.

Julie DECOTTIGNIES pour excessif.com

 

Posté par elwin à 08:50 - Articles de presse, web, itv, site - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire